Tout savoir sur la consommation du panais

Tout savoir sur la consommation du panais

Tout savoir sur la consommation du panais

Il faut dire que, le panais s’apprête comme la carotte, le salsifis ou le navet, qu’il

peut remplacer dans la plupart des recettes. Ensuite, il est délicieux

réduit en purée, frit comme les carottes ou tout

simplement comme légume d’accompagnement. Aussi, ne pas craindre de le

consommer cru ou de le mettre dans les

soupes ou les ragoûts. Ainsi, il a plus de saveur s’il est cuit entier et peu longtemps. Il requiert sensiblement le même temps de cuisson que la carotte.

Origine du panais,

Tout savoir sur la consommation du panais

Avant tout, plante potagère à racine originaire de la région méditerranéenne,

le panais fut largement utilisé par les Grecs

et les Romains, mais ce n’est qu’au moyen Âge que la variété que nous

connaissons aujourd’hui fut développée. Alors, en Europe,

au Moyen Âge et à la Renaissance, le panais était aussi populaire

que l’est la pomme de terre de nos jours. En effet, au début de XVIe  siècle, des colons

anglais l’introduisirent aux Etats-Unis, mais

il ne fut pas très  populaire autant par son goût peu apprécié que

par le fait qu’il pousse trop lentement

pour être rentable. Pourtant, c’est encore de nos jours un légume fort méconnu.

Le panais est une racine qui mesure de 18 à 30 cm de long

et 5 à 8 cm de diamètre. Sa texture rappelle celle du navet et

ses fanes sont semblables à celles du céleri

(ce sont des légumes de la même famille). Sa chair jaunâtre

et fruitée a presque un goût de noisette. Donc, elle devient plus

sucrée si le panais subit un peu

de gel lorsqu’il est encore en terre, car le froid transforme son amidon en sucre.

Préparation,

Tout savoir sur la consommation du panais

Pour commencer, on ne pèle pas le panais, sauf s’il est ciré, ce qui

est souvent  le cas. D’ailleurs, comme la carotte, on le brosse

ou on le pelé. Puis, sa peau très mince

s’enlève très facilement après la cuisson, surtout si le panais

est cuit entier ou s’il s’agit d’un vieux panais. La chair

du panais noircit au contact de l’air, il faut

donc la cuire immédiatement dès qu’on la coupe ou la mettre

à tremper dans une eau citronnée ou vinaigrée. Ainsi, il peut s’avérer

nécessaire de retirer le cœur d’un vieux panais

ou d’un panais volumineux, car il est souvent dur, fibreux et sans saveur.

Conservation,

Tout savoir sur la consommation du panais

En premier lieu, le panais se conserve et se congèle facilement. Placé

au réfrigérateur, il se gardera environ 4 semaines. Cela dit, prendre soin

de l’envelopper car il perd beaucoup

d’humidité lorsqu’il est laissé à l’air libre ; le placer dans un sac

perforé avec une feuille de papier absorbant pour

éviter qu’il ne pourrisse. Par contre, congeler le panais entier ou coupé. Bref, entier, le blanchir

5 minutes, coupé, le blanchir 3 minutes.

Achat

Tout d’abord, choisir des panais fermes, lisses, sans meurtrissures

et assez petits, car ils sont plus tendres.

Valeur nutritive

Cuit
Eau77,7%
Protéines1,3 g
Matières grasses0,3 g
Glucides19,5 g
Fibres4 g
Par 100 g

Premièrement, Le panais se distingue par sa haute teneur en

glucides qui dépasse largement celle de la carotte, ce qui le rend

sucré et passablement calorique. Autrement dit, ce légume est une excellente source de potassium et

d’acide folique, il contient de la vitamine C, du magnésium, de l’acide pantothénique, du cuivre, du phosphore et de la vitamine B6 . On le dit désintoxiquant, emménagogue, antirhumatismal et diurétique

About 24recettes

Vérifier aussi

Pourquoi faut il toujours faire des exercices ?

Pourquoi faut il toujours faire des exercices ?

Pourquoi faut il toujours faire des exercices ? Un grand nombre de gens n’ont ni …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *