Quelles sont les maladies que soigne le miel

Quelles sont les maladies que soigne le miel

Quelles sont les maladies que soigne le miel

Dans la mythologie grecque, lorsque  le dieu Zeus était encore un nourrisson,

des abeilles l’ont maintenu en vie en le nourrissant de miel dans la caverne où il avait été caché.

Il en fut si redevable  qu’il remercia les abeilles en leur conférant une intelligence supérieure.

Aujourd’hui encore, alors même que toutes sortes d’aliment qu’à lui.

Non seulement il est plus sucré, à poids égal, que le sucre raffiné,

mais sa texture merveilleusement épaisse et liquide se laisse particulièrement bien tartiner sur du pain, des gâteaux ou des biscuits secs.

Quoique le miel contienne de faibles quantités  de minéraux et de vitamines du groupe B,

il n’est guère plus nutritif que le sucre de table.

Pourtant, le miel exerce un certain nombre d’effets dont le sucre serait bien incapable. Les  recherches  suggèrent  que le miel peut soulager la constipation,

accélérer la cicatrisation des plaies et prévenir  les infections.

« Certains parlent même du miel comme d’un remède redécouvert»,

commente le Dr Peter Molan, professeur de biochimie et directeur d’un laboratoire spécialisé en recherches sur le miel, qui étudie depuis quinze ans les propriétés thérapeutiques du miel.

activer la cicatrisation,

Quelles sont les maladies que soigne le miel

S’il vous arrivait d’apercevoir dans la sacoche de votre médecin un pot de miel,

vous ne manqueriez pas d’en conclure qu’il a préparé ses affaires dans l’obscurité.

Pourtant, il s’avère qu’à travers les siècles,

d’innombrables médecins ont eu recours au miel.

« Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le miel était couramment employé pour le traitement des plaies superficielles», souligne le Dr Molan.

Lorsque les antibiotiques ont fait leur apparition dans les années 1940,

les médecins ont remis à la cuisine le pot de miel qu’ils transportaient auparavant dans leur sacoche.

Mais aujourd’hui, certains médecins s’efforcent de faire revivre ce vieux remède traditionnel. « Nous constatons que des médecins ont à nouveau recours au miel dans certains cas où les médicament modernes n’avaient permis d’obtenir aucun résultat dans la guérison des plaies cutanés», souligne le Dr Molan.

Ce qu’il faut savoir sur le miel,

Quelles sont les maladies que soigne le miel

Le miel contient trois ingrédients qui en font le remède idéal pour traiter les plaies.

En raison de sa teneur élevée en sucre,

il absorbe une bonne partie de l’humidité contenue dans la plaie,

compromettant du même coup la survie des bactéries,

explique le Dr Molan.

De plus, de nombreuses variétés de miels contiennent de grandes quantités  d’eau oxygénée, cette même substance souvent utilisée au foyer pour désinfecter coupures et écorchures sans gravité.

Enfin, certains miels contiennent également de la propolis,

un nectar complexe distillé par les abeilles et pouvant tuer les bactéries.

Dans le cadre d’une étude en laboratoire,

le Dr Molan a badigeonné de miel sept types  de bactéries qui provoquent souvent une surinfection des blessures.

« Dans les sept cas, le miel a permis de tuer très efficacement les bactéries en question», poursuit-il.

La santé au dedans

De la même manière que le miel peut mettre fin à maintenir nos organes internes en bonne santé.

Le miel Manuka de Nouvelle-Zélande, par exemple,

obtenu lorsque les abeilles butinent une variété de buisson à fleurs,

semble apte à tuer  les bactéries qui sont à l’origine des ulcères d’estomac.

Dans le cadre d’une étude de petite envergure,

des chercheurs ont administré, quatre fois par jour,

1 cuillerée à soupe de miel Manuka  à plusieurs personnes souffrant d’ulcères.

«Le miel a permis de soulager les symptômes d’ulcère chez tous les participants», commente  le Dr Molan. En outre, le miel semble prometteur dans le traitement de la diarrhée.

Efficace contre la constipation,

Quelles sont les maladies que soigne le miel

Chez l’enfant, tout particulièrement,

la diarrhée peut être dangereuse à cause  des grandes quantités d’eau qu’elle élimine du corps. Afin de remplacer les fluides et les minéraux essentiels,

les médecins ont généralement coutume de traiter la diarrhée à l’aide d’une solution de glucose. Il est toutefois possible qu’une  solution  à base de miel soit encore meilleure,

car ce dernier peut détruire les bactéries intestinales qui pourraient être à l’origine du problème. En fait, des chercheurs universitaires sud-africains ont constaté que lorsqu’ils administraient une solution à base de miel à des enfants atteints de diarrhée due à une infection bactérienne,

les jeunes patients se rétablissaient environ deux fois plus rapidement que d’autres  enfants qui recevaient  la solution traditionnelle à base de glucose.

Le miel pourrait également se montrer utile contre la constipation.

En effet, il contient de grandes quantités de fructose,

un sucre qui parvient fréquemment dans le gros intestin sans avoir été digéré au préalable. Lorsque les bactéries intestinales commencent le processus de fermentation,

une certaine quantité d’eau est attirée dans l’intestin, jouant le rôle d’un laxatif,

explique le Dr Marvin Schuster,

directeur d’un centre spécialisé dans les troubles de la digestion.

La teneur en fructose du miel dépasse celle de pratiquement n’importe quel autre aliment, souligne ce spécialiste.

 

Préférez le miel non chauffé 

le Dr Molan fait remarquer que la chaleur interne nécessaire à l’obtention de miel traité a pour effet de neutraliser une partie des substances complexes protectrices.

Le miel non chauffé est nettement  préférable si vous souhaitez bénéficier d’une action bactéricide.

Cherchez du miel Manuka : La plupart des miels non chauffés ont une teneur plus ou moins élevée en principes actifs,

mais le miel Manuka en est le plus riche.

Cette précision est particulièrement importante si vous faites appel au miel pour soulager des ulcères, poursuit le Dr Molan.

Ce miel en provenance de Nouvelle-Zélande est souvent vendu dans les magasins diététiques. Soyez attentif à l’étiquette, qui doit bien préciser « miel Manuka actif».

En effet, explique le Dr Molan,

cet aliment n’aura aucun effet sur vos ulcères s’il ne contient pas les indispensables principes actifs.

S’entretenir avec discernement

Malgré sa réputation bénéfique,

le miel ne doit en aucun cas être administré à un nourrisson,

car il pourrait contenir de très petites quantités de spores d’un micro-organisme responsable du  botulisme, le Clostridium botulinum.  

Les spores ne peuvent proliférer dans les intestins des adultes,

ni chez le nourrisson, ces spores sont susceptibles de se multiplier,

ce qui pourrait entraîner une forme grave d’intoxication alimentaire, le boulisme infantile.

Les médecins des centres américains pour la maîtrise et la prévention des maladies (CDC) et l’Académie américaine de pédiatrie recommandent,

par mesure de prudence, de ne jamais donner de miel à un enfant âgé de moins d’un an.

A la cuisine

Quoique le miel et le sucre soient pratiquement interchangeables dans bon nombre de recettes, il pourrait être nécessaire d’adapter quelque peu ces dernières. Ainsi :

Le pouvoir sucrant du miel est supérieur à celui du sucre ;

vous pouvez donc remplacer 150 grammes de sucre par 100 grammes de miel,

et diminuer d’un quart la quantité de liquide prévue par la recette.

Lorsque vous utilisez du miel pour préparer des pains et des gâteaux,

ajoutez-y une pincée de bicarbonate de soude.

Ce dernier permet de neutraliser l’acidité du miel, tout en aidant la pate à monter.

(Oubliez le bicarbonate, cependant, si votre recette nécessite de la crème acidulée ou du babeurre.)

Si vous remplacez le sucre par du miel pour préparer des confitures,

des gelées ou du caramel, augmentez légèrement la température de cuisson afin de favoriser l’évaporation du liquide supplémentaire.

Parmi les innombrables variétés de miels, de goûts très différents,

il est important de choisir celle qui convient le mieux pour une recette donnée.

Le miel de fleurs d’oranger, par exemple,

présente une saveur subtile et délicate qui se prête surtout la préparation d’aliments peu relevés, comme un gâteau aux noix et du miel.

Le miel sarrasin, en revanche,

a une saveur beaucoup plus prononcé et se prête  mieux à la préparation de tartines ou de gâteaux à base de grains complets.

About 24recettes

Vérifier aussi

Test activité physique adaptée

Test activité physique adaptée

Test activité physique adaptée L’effet des activités physiques sur l’organisme s’évalue selon le nombre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *